Poète, où te tiens-tu ?

Poète, où te tiens-tu ?

Dans un monde en reste
tes comparaisons calculées
et autocongratulatoires
n’ont plus aucune pertinence
nous sommes tous à la dérive
poète et tes vers n’offrent
aucune attache à l’univers

Poète, où te tiens-tu? est un essai poétique perçant sur les enjeux de la poésie à une époque en déséquilibre.

Poète, où te tiens-tu ?

128 pages
Version papier
ISBN
978-2-924461-73-0
$ 25,95
€ 17,50

Née sur une ferme en Ontario, Agnès Whitfield a eu très tôt la piqûre du français. Après avoir obtenu un doctorat en littérature québécoise de l’Université Laval, elle a entamé une carrière comme enseignante. Longtemps collaboratrice à Lettres québécoises et à Voix et images, auteure de nombreuses études sur le roman québécois, elle a publié

Revue de presse

  • Poète où te tiens-tu? d’Agnès Whitfield

    Waouh ! Ça c’est une course à la poésie et à ses enjeux.
    La poésie devient un personnage, le poète encore plus. Le lecteur à son occasion.

    Il s’adresse et attaque directement le poète dans son déséquilibre et dans sa raison d’être.

    Cet essai poétique qui respire et parle vite afin d’exposer les enjeux de la poésie dans notre époque. C’est beau de mots. Ça se lit dans une urgence d’étendre la poésie partout. Dans l’urgence de crier les sentiments. Dans l’urgence de brûler à travers la prose.

    C’est très « maintenant ». Y’a pas de passé ici. Ça se passe « drette là » la poésie.
    En haletant un peu de l’avoir lu, je vais laisser ça cuver en moi ! Beau !

    • Un poète ne peut pas se cacher il y a des mots ou il n’y en a pas
    • Mais il nous est arrivé de mordre aux oreilles et de bousculer les torses de défiler en portant des cartons épais pour revendiquer notre droit de comprendre je te conseillerais de changer…, Natasha Collin @les lecturesde.renarde

     

  • Poète, où te tiens-tu? essai poétique d’Agnès Whitfield. «En fait, ce livre aurait pu s’intituler Poète, à quelle enseigne loges-tu ? C’est justement cela qui est sous-entendu sous le titre et entre ses lignes. «Elle [L’autrice] dénonce la poésie hermétique, jolie et complaisante. Elle se méfie des poètes narcissiques à souhait comme de la peste.» Denis Morin.

  • Poète, où te tiens-tu? essai poétique d’Agnès Whitfield. «De l’importance du poète dans cette vie trouble. […] une défense et illustration de la poésie comme raison d’être dans ce monde si agité.» Daniel Rolland, Culturehebdo.