Corsaire d’hiver

Corsaire d’hiver

La littérature, le français et l’escrime seraient des disciplines en voie de disparition, craint un Raoul Dagenais occupé à rédiger un ouvrage sur le sujet. Chorégraphe de combat, il est engagé pour le tournage d’un film sur Pierre Le Moyne d’Iberville, figure coloniale dont personne ne semble se souvenir, corsaire d’hiver lancé à la conquête, entre autres, de la baie d’Hudson. Lorsqu’un producteur russe aux mœurs douteuses finance un réalisateur québécois à la foi nationaliste inébranlable, le tournage peut commencer. Comédie d’aventure ou catastrophe en devenir, le long métrage, intitulé Le fléau des Anglais, promet une réflexion sur un passé toujours présent et un avenir incertain…

Corsaire d’hiver

168 pages
Version papier
ISBN
978-2-924461-51-8
$ 22,95
€ 15,50

Romancier, nouvelliste et journaliste, Jean-Marc Beausoleil a été rédacteur en chef du Journal de Trois-Rivières, puis journaliste pour des magazines et des quotidiens. Il est maintenant professeur de français au cégep John-Abbott. Photo : Georges Dagneau.

Revue de presse

  • Corsaire d’hiver – Mêler la vie d’Iberville, l’histoire de l’escrime et le tournage d’un film bien contemporain mené par l’alter ego de Pierre Falardeau, c’est original et enlevant ! … Jean-Marc Beausoleil raconte tout cela avec verve. Les dialogues sont vifs, les descriptions justes et les mises en contexte précises. Comme dans un duel de cinéma, ça virevolte de toutes les manières, mais jamais on ne perd l’ensemble de vue ! – Josée Boileau, Le Journal de Montréal

  • Corsaire d’hiver – Une lecture enrichissante que j’ai aimée et qui m’a fait découvrir une plume porteuse d’intelligence et de sensibilité. Une histoire avec des personnages sympathiques et brillants. Je vous conseille de découvrir un auteur qui honore l’histoire et la transmission de notre passé. – Martine Lévesque, LES MILLE ET UNE PAGES LM

  • Corsaire d’hiver .– Grâce à Jean-Marc Beausoleil on a droit à un magnifique survol de la vie de Pierre LeMoyne d’Iberville … L’écrivain nous donne un vivant cours d’Histoire … Si vous aimez le passé vous êtes servi ici sur un plateau d’argent. – culturehebdo.com