Débâcles

Débâcles

Pierre laisse derrière lui Montréal et sa crise d’octobre pour s’envoler vers sa patrie, un village inuit du nord du Québec d’où il fut déraciné quand il avait sept ans. De retour parmi les siens après vingt-cinq ans d’absence, le jeune médecin prend la pleine mesure de son décalage identitaire et de la force des origines, alors que le village est lui-même secoué par un vif désir d’affranchissement.

Inspiré d’un mouvement de dissidence oublié par l’histoire, ce roman tisse habilement les fils de la révolution identitaire québécoise, de la défense des droits ancestraux des Autochtones et du retour aux sources d’un homme pris entre deux mondes.

Débâcles

224 pages
Version papier
ISBN
978-2-924461-53-2
$ 26,95
€ 18
Version EPUB
ISBN
978-2-924461-34-1
$ 19,99
€ 13,00

Née en 1971, Marie-Pier Poulin grandit dans le Nord québécois, d’abord chez les Inuit, puis dans les villages érigés aux abords des grands barrages hydroélectriques de la Baie-James. Revenue au sud du Québec, elle obtient un baccalauréat en études françaises et une maîtrise en linguistique. Depuis plus de vingt ans, elle vit à Montréal et

Revue de presse

  • Caroline Tellier, chroniqueuse romans au Cochaux show, fait un combo lecture-musique. Allez jusqu’à la fin pour entendre avec quelle grande chanson québécoise est marié le roman Débâcles de Marie-Pier Poulin.

  • Marie-Pier Poulin donne une entrevue de fond sur son roman DÉBÂCLES à l’émission littéraire Mission encre noire.

     

  • DébâclesMarie-Pier Poulin rend avec beaucoup de justesse les aspects déchirants d’un dilemme. Le récit s’est pourtant bâti en douceur et retenue. Le roman est dépouillé de toute envolée. Le profond désarroi de Piera en devient plus tangible et la collision entre le Nord et le Sud prend des airs de tristesse. – Josée Boileau, Le Journal de Montréal

  • Débâcles – La plume de Marie-Pier Poulin est intelligente et sensible, on sent qu’elle connaît bien la réalité des villages autochtones du Nord du Québec. – Les mille et une pages LM

  • Débâcles, ce très beau roman m’a ramené aux romans d’Yves Thériault dont Agaguk. On attend vivement le prochain opus. – Denis Morin

  • Débâcles – Ceux qui décernent des prix littéraires pour cette rentrée, regardez de ce côté-ci.  Culture Hebdo

  • Débâcles – Une voix particulière que celle de Marie-Pier Poulin qui décrit les revendications des Inuit qui n’en peuvent plus de subir la loi du Sud, une révolte dont on a trop peu parlée. Des personnages fascinants, un texte émouvant qui fait encore une fois mieux voir ce pays du Nord … et ces populations nomades que l’on a sédentarisées de force. Une découverte que ce premier roman de Marie-Pier Poulin, une voix qui touche et s’impose. – Yvon Paré, Littérature du Québec