Morceaux de mémoire

Morceaux de mémoire

Morceaux de mémoire est un album-recueil de morceaux choisis parmi les superbes poèmes-collages qu’a publiés, au fil des années, Mathieu Dubé sur son compte Instagram. Des mots choisis, tombés des lames, minutieusement assemblés : le travail de l’éleveur de vers libres relève de l’orfèverie. Il appelle au renouveau de la parole, à l’adéquation entre l’être et le paraître.

Autant œuvre d’art que littérature exquise, la poésie de Mathieu Dubé sait enchanter œil et esprit; livrer ses collages en couleur et en grand format (comme les albums de beaux-arts) tombait sous le sens.

Morceaux de mémoire

224 pages
Version papier
ISBN
978-2-924461-67-9
$ 49,95
€ 34,00
PHOTO : HUU-BAC QUACH

Poète-collagiste, éleveur de vers libres, Mathieu Dubé est né en 1980 à Salaberry-de-Valleyfield, où il demeure toujours. Morceaux de Mémoire est son premier recueil.

Revue de presse

  •  Morceaux de mémoire est présenté dans un très grand format. Y plonger, c’est découvrir une poésie qui détonne, qui fait rire, mais aussi réfléchir. Ce sont des mots qui parlent d’amour, d’humour, d’angoisse, de sexe, de la vie. Mathieu Dubé lève le voile sur ce qui se cache derrière ses papiers collés littéraires. Josée-Anne Paradis, Les libraires, # 127, p. 27. Pour lire l’entrevue avec Mathieu, cliques ici.

  • Morceaux de mémoire. «S’approprier des mots pour en faire ses mots» Yanick Michaud, Journal Le Saint-François, 13 octobre, p. 5.

  • Morceaux de mémoire. Un livre-objet à  tirage limité. Un incroyable travail! Pierre-Yves McSween, sur Instagram

  • Morceaux de mémoire. Sous l’aspect ludique de la forme, il y a matière à réflexion et densité. Il y a de la chair autour de l’os, des formes autour du désir, un cri freiné dans le murmure, une soif de vivre au-delà du col de bière et de ses yeux bleus. Le poète nous étale au grand jour son imaginaire pour notre grand bonheur. C’est émouvant et jouissif comme une scène ou une galerie d’art où des textes sinueux, découpés, collés, montés exposent des fragments de vie. Les mots deviennent tesselles dans cette mosaïque scripturale. Mon iris en balade a songé à Apollinaire et Cocteau. À lire, à consulter, à vous procurer, si vous aimez la poésie et les arts visuels. Jubilation en perspective ! Texte du billet, Denis Morin, 2021.