Nativa (1884-1955) – La maîtresse de Camillien

Nativa (1884-1955) – La maîtresse de Camillien

Prise entre le spectre de la démence et la solitude à l’hospice, Florida Faubert fouille sa mémoire, ses albums photo et sa collection de coupures de journaux pour retracer la vie de sa sœur Nativa, ainsi que la sienne. À la mort prématurée de leur mère en 1895, les deux enfants sont séparées de leur famille et envoyées dans le Maine, où le sort les isole davantage : Florida vivra chez sa tante Odile et Nativa, dans un orphelinat de religieuses parisiennes, afin qu’elle entre dans les ordres. De retour au Canada à l’âge adulte, après quelques années obscures à Lewiston, Nativa deviendra la maîtresse de Camillien Houde. Si l’ancien directeur de banque demeure de nos jours une célèbre figure du Parti conservateur, celle qui le rejoignait en catimini dans sa suite à l’hôtel Mont-Royal n’aura connu qu’ombre et illusion.

Nativa (1884-1955) – La maîtresse de Camillien

152 pages
Version papier
ISBN
978-2-924461-77-8
$ 39,95
€ 27,50
Photo : Valérie Ménard

Passionnée des arts et des mots, Michèle Laliberté enseigne le français, l’allemand, la traduction et le cinéma dans plusieurs universités du Québec et du Vermont avant d’accepter, en 2011, un poste de professeure de traduction au Département d’études langagières de l’Université du Québec en Outaouais. Nativa (1884-1955) – La maîtresse de Camillien est son premier