Profitez du prix réduit de lancement du nouveau recueil d’Agnès Whitfield jusqu’au 30 avril 2021

Vous pouvez acheter nos livres (exemplaires en versions papier, PDF ou EPUB) directement sur ce site, que vous soyez au Canada ou en Europe.

Livraison gratuite au Canada

Consultez notre catalogue

Les Éditions Sémaphore

Maison fondée en 2003. Nous publions des œuvres à caractère social, politique et philosophique. Une façon de dire autrement la vie, la littérature, la société, le désir et le droit de rêver au changement à travers des romans, des nouvelles ou des essais. 3962, avenue Henri-Julien Montréal (Québec) H2W 2K2 Canada Distribution au Canada: Dimedia Tél: 514 336-3941 www.dimedia.com info@editionssemaphore.qc.ca
accueil_logos_gouv

Le graffiti du jour de Gilles Hénault

«La poésie (même en notre temps) est faite pour durer. Il faut donc qu’elle ait deux visages : celui de notre époque et celui d’une certaine continuité humaine.»

Dernières nouvelles

  • 💓Avec Virginie, « un peu de rouge à l’absence blafarde » Le 100e de Gilles Hénault a fourni à l’autrice Virginie Francoeur l’occasion de se plonger dans la poésie de Hénault, dont elle avait bien entendu parler par ses poètes de parents, Claudine Bertrand et Lucien Francoeur Complet. Voyez 💥 Virginie met de la lumière dans le vers si fort qui clôt ce poème. #GillesHénault100ans100regards #poésie 44 – Le spectacle continu, lu par Virginie Francoeur Le centenaire de Gilles Hénault a donné l’occasion à Virginie Francœur de plonger dans l’œuvre de Hénault dont elle avait si souvent entendu parler.
  • C’est avec tristesse que nous apprenons le décès de Stéphane Desrochers. Stéphane a été parmi les premiers auteurs à nous faire confiance, en nous offrant son étonnant roman philosophique Si peu de temps avant le jour. Nos offrons toute notre sympathie à Marie, à ses filles et à tous ceux qui l’aimaient.

    L’équipe de Sémaphore.

  • … Le monde du livre change beaucoup, la tâche de diffusion des éditeurs est de plus en plus difficile, la viabilité des petites librairies de quartier est constamment menacée malgré certaines initiatives très astucieuses et couronnées de succès, les médias traditionnels destinés au grand public laissent de moins en moins de place à la littérature, bref les passerelles de communication se perdent… et se recréent, grâce aux médias sociaux – Entrevue avec Lise Demers, éditrice des Éditions Sémaphore, Le Journal des Blogs Littéraires

  • Notre directrice littéraire Tania Viens présente de la rentrée littéraire 2019 des Éditions – Le Cochaux show, 7 septembre 2019

Suite des nouvelles »

Revue de presse

22 octobre 2021

 Morceaux de mémoire est présenté dans un très grand format. Y plonger, c’est découvrir une poésie qui détonne, qui fait rire, mais aussi réfléchir. Ce sont des mots qui parlent d’amour, d’humour, d’angoisse, de sexe, de la vie. Mathieu Dubé lève le voile sur ce qui se cache derrière ses papiers collés littéraires. Josée-Anne Paradis, Les libraires, # 127, p. 27. Pour lire l’entrevue avec Mathieu, cliques ici.

Morceaux de mémoire. «S’approprier des mots pour en faire ses mots» Yanick Michaud, Journal Le Saint-François, 13 octobre, p. 5.

14 octobre 2021

Morceaux de mémoire. Un livre-objet à  tirage limité. Un incroyable travail! Pierre-Yves McSween, sur Instagram

Morceaux de mémoire. Sous l’aspect ludique de la forme, il y a matière à réflexion et densité. Il y a de la chair autour de l’os, des formes autour du désir, un cri freiné dans le murmure, une soif de vivre au-delà du col de bière et de ses yeux bleus. Le poète nous étale au grand jour son imaginaire pour notre grand bonheur. C’est émouvant et jouissif comme une scène ou une galerie d’art où des textes sinueux, découpés, collés, montés exposent des fragments de vie. Les mots deviennent tesselles dans cette mosaïque scripturale. Mon iris en balade a songé à Apollinaire et Cocteau. À lire, à consulter, à vous procurer, si vous aimez la poésie et les arts visuels. Jubilation en perspective ! Texte du billet, Denis Morin, 2021.

30 septembre 2021

Débandé. Présentation du roman de Sylvain Larose  par Tania Viens, dans une entrevue avec René Cochaux. Est-ce une satire, une réflexion, une dénonciation de notre système scolaire?

Les jours sang d’Éric de Belleval. «Un authentique roman noir du Québec qui sait très bien manier l’ambiguïté et la saloperie morales et qui sait poser des personnages, des situations, des dialogues incisifs, avec beaucoup d’ironie, beaucoup de cruauté.» Stéphane Ledien au Cochaux show.

Suite de la revue de presse »