Les Éditions Sémaphore

Maison fondée en 2003.

Nous publions des œuvres à caractère social, politique et philosophique.

Une façon de dire autrement la vie, la littérature, la société, le désir et le droit de rêver au changement à travers des romans, des nouvelles ou des essais.

3962, avenue Henri-Julien
Montréal (Québec)
H2W 2K2 Canada

info@editionssemaphore.qc.ca


accueil_logos_gouv

Le graffiti du jour de Gilles Hénault

La mode en littérature, comme ailleurs, est essentiellement ce qui se démode.

Dernières nouvelles

  • ✦ ✦ ✦ Prochain lancement ! ✦ ✦ ✦

    Jeudi prochain, le 17 janvier, joignez-vous à nous pour fêter le lancement du premier roman de Renaud Corbeil, « Vers Saint-Gétorix ».

    Rendez-vous à la Brasserie Artisanale La Korrigane, 380, rue Dorchester, à Québec, dès 17 h.

    Bienvenue à tous !

    > > > Pour la page de l’événement, c’est ici : https://www.facebook.com/events/223023401910081/?active_tab=discussion

  • ✦ ✦ ✦ Joyeuses Fêtes ! ✦ ✦ ✦

    Toute l’équipe de Sémaphore vous souhaite un magnifique temps des Fêtes, plein de rencontres, d’échanges, de rires… et de lectures à découvrir !

  • ✦ ✦ ✦ D’autres cœurs flanchent… ✦ ✦ ✦

    … pour le recueil de nouvelles de Mireille Gagné, « Le syndrome de takotsubo ».

    Victor Bégin, pour Les Méconnus, précise que « le plaisir de la lecture d’un recueil de nouvelles se renouvelle avec Gagné. On décèle sa poésie entre les lignes ».

    Yvon Paré, quant à lui, indique dans sa chronique : « Certains textes frappent comme l’éclair. Quelques secondes, l’éblouissement et tout bascule. Vous voilà dans un tsunami qui broie le corps et l’esprit. […] Des textes étonnants qui se referment dans la plus grande des violences ou une fascinante douceur. L’écrivaine sait jusqu’où aller et les méandres de ses textes vous font douter de la réalité ».

    > > > Pour le lien vers la chronique complète de Yvon Paré, c’est ici : https://yvonpare.blogspot.com/

    Pour celui vers le texte de Victor Bégin, c’est ici : https://lesmeconnus.net/syndrome-de-takotsubo-de-mireille-gagne-echos-dun-battement-de-coeur/?fbclid=IwAR0pMBmQdt4RRshlHswOzT0q68o6-clYDNrioOgpPNmUFZdR9bpp8WWhBbs

  • ✦ ✦ ✦ Et encore un cœur qui s’emballe… ✦ ✦ ✦

    … pour le recueil de nouvelles de Mireille Gagné, « Le syndrome de takotsubo ».

    Selon Dominique Blondeau, « c’est un recueil déstabilisant, intelligent jusque dans les titres. Favorablement hermétique. Combien attachant et subtil quand des circonstances non atténuantes transforment les individus en des cœurs qui ne demandent qu’à battre, orchestrant le temps — le moment — qui leur est alloué. Cela peut durer des décennies ces battements machinaux, jusqu’au délabrement du muscle coronarien qui ne peut rien contre les effets poétiques de récits écrits de main de maitre par une écrivaine qui a saisi l’art minimaliste de la nouvelle. »

    Pour lire la critique complète de Dominique Blondeau, c’est ici : http://dominiqueblondeaumapagelitteraire.blogspot.com/

Suite des nouvelles »

Revue de presse

20 décembre 2018

« Le syndrome de takotsubo » de Mireille Gagné : échos d’un battement de cœur – … Bien qu’un thème bien senti revient hanter les sentiments des personnages, on navigue toujours dans des eaux différentes d’un chapitre à l’autre. Il y a la guerre, l’immigration, la grossesse, la chasse, le BDSM, le concept de genre ; tous les goûts y sont.  Sans nécessairement devoir apprécier tous les morceaux également, le plaisir de la lecture d’un recueil de nouvelles se renouvelle avec Gagné. On décèle sa poésie entre les lignes … – Victor Bégin, Les méconnus

17 décembre 2018

Le syndrome de takotsubo  – C’est un recueil déstabilisant, intelligent jusque dans les titres. Favorablement hermétique. Combien attachant et subtil quand des circonstances non atténuantes transforment les individus en des cœurs qui ne demandent qu’à battre, orchestrant le temps — le moment — qui leur est alloué. Ma page littéraire, Dominique Blondeau

13 décembre 2018

Le syndrome de takotsubo | Pour survivre, il faut vivre – Nous ne pouvons vous transmettre dans un seul article toute la beauté du livre Le syndrome de takotsubo, mais nous pouvons fortement vous suggérer de vous le procurer afin d’en tirer toute la splendeur des écrits de l’auteure Mireille Gagné. Découvrez les autres publications des Éditions Sémaphore. Élizabeth Bigras-Ouimet, Astuvu.ca

10 décembre 2018

Le syndrome takotsubo – J’ai aimé l’ensemble de l’oeuvre, même si je trouve que la dernière nouvelle, Happiness, est angoissante, un peu comme la série Netflix Black Mirror l’est. Mention spéciale à Le cri n’est pas une parole hermétique et à Parler en silence. Julie lit au lit

Le syndrome de takotsubo Mireille Gagné est une poétesse qui s’est intéressé au syndrome takotsubo, le « syndrome du cœur brisé » … Un recueil concis, direct et franc … Une plume poétique très assumée et mature. J’adore qu’une lecture nous accompagne après avoir fermé le livre. Une belle découverte littéraire que je vous conseille. Les mille et une pages de LM

5 novembre 2018

Le syndrome de Takotsubo – Inspirée par la découverte de ce mal méconnu, Mireille Gagné signe des textes efficaces aux tons et thèmes tentaculaires, suivant le rythme syncopé de coeurs remplis à ras bord, ou tout simplement vides. Les amateurs de la poésie de Mireille Gagné ne seront pas en reste : on retrouve dans ces nouvelles la finesse de la plume de cette auteure passée maître dans l’écriture de textes sensibles et concis. Les libraires

Suite de la revue de presse »