Les Éditions Sémaphore

Maison fondée en 2003.

Nous publions des œuvres à caractère social, politique et philosophique.

Une façon de dire autrement la vie, la littérature, la société, le désir et le droit de rêver au changement à travers des romans, des nouvelles ou des essais.

3962, avenue Henri-Julien
Montréal (Québec)
H2W 2K2 Canada

info@editionssemaphore.qc.ca


accueil_logos_gouv

Le graffiti du jour de Gilles Hénault

Toujours
(suite…)

Dernières nouvelles

  • CONSEIL D’UN CENSEUR À UN JEUNE ÉCRIVAIN
    Ce que tu oses penser, ne le dis pas.
    Ce que tu oses dire, ne l’écris pas.
    Ce que tu oses écrire, ne le publie pas.
    Ce que tu oses publier, ce sera très bien : incolore, inodore, sans saveur (de la quintessence de la banalité).
    — Gilles Hénault (1920-1996)

    Nous maintenons bien en vie la poésie de Gilles Hénault chaque jour sur Twitter, edsemaphore.

  • 🔹Là où se trouve «l’alter ego de Pierre Falardeau»🔹
    Dans sa chronique Romans d’ici dans Le Journal de Montréal, Josée Boileau parle de Corsaire d’hiver comme d’un roman «original et enlevant!». Oui, c’est avec verve que Jean-Marc Beausoleil raconte Pierre Le Moyne d’Iberville et ceux qui veulent faire revivre ce corsaire au cinéma!

    https://www.journaldemontreal.com/2019/07/13/iberville-en-superheros

    Iberville en superhéros!

    Le nouveau livre de Jean-Marc Beausoleil a pour point de départ un personnage particulier: Raoul Dagenais, fou d’histoires de cape et d’épée.

  • 🔹 France Martineau touche… à tout jamais 🔹
    « Ce roman est magnifiquement écrit, cette affirmation mérite l’entrée en matière. Il est impossible de parler de Ressacs sans ramener Bonsoir la muette en avant-scène, ce premier roman qui m’a fait vivre tant de vives émotions. Une lecture marquante pour m’avoir fait comprendre comment un père peut s’activer sexuellement avec sa fillette, sans éveiller la révolte de l’enfant ni de l’entourage, ni même de la mère. » Venise Landry dans Les Radieuses Magazine

    Ne ratez pas la suite de la chronique ici > https://lesradieuses.com/lecture-a-lombre-de-soi/

Suite des nouvelles »

Revue de presse

27 juin 2019

Vers Saint-Gétorix de Renaud Corbeil : lecture incontournable de l’été. – René Cochaux, Éctouez l’Estrie, Ici Première

Ressacs … est un récit qui est prenant qui nous plonge dans une quête, qu’a faite France Martineau tout au long de sa vie pour comprendre sa mère, les gestes de son père, comment établir une réconciliation dans une famille brisée. C’est un écrit qui analyse avec réalisme, honnêteté, et sincérité la négligence parentale, en situant un regard plus axé du côté maternel. – Coup de coeur de Martine, LES MILLE ET UNE PAGES LM

18 juin 2019

Ressacs – …Réconciliation avec soi quand il n’y a plus rien à perquisitionner dans l’âme humaine, qui en vaille la peine. Ne reste plus que l’art, la part indispensable, essentielle, que l’écrivaine utilise avec talent, laissant aller la mère en dernier lieu, desserrant ses bras d’une femme, morte de n’avoir su inspirer la joie de vivre, rejetant constamment le bonheur d’aimer et d’être aimée. – Ma page littéraire, Dominique Blondeau

11 juin 2019

Le syndrôme de Takotsubo obtient 4 étoiles – L’auteure nous revient avec un second recueil de nouvelles brillant et magnifiquement écrit! Utilisant les thèmes de la douleur, des émotions vives, elle propose un livre qui se lit d’une traite. s Billy Robinson, quialu.ca

28 mai 2019

Corsaire d’hiver .– Grâce à Jean-Marc Beausoleil on a droit à un magnifique survol de la vie de Pierre LeMoyne d’Iberville … L’écrivain nous donne un vivant cours d’Histoire … Si vous aimez le passé vous êtes servi ici sur un plateau d’argent. – culturehebdo.com

27 mai 2019

Ressacs – C’est un roman rempli d’émotions, de sentiments d’abandon, de distances créées dans le temps … un écrit qui analyse avec réalisme, honnêteté, et sincérité la négligence parentale, en situant un regard plus axé du côté maternel. C’est avec émotion que j’ai fermé ce récit, France Martineau a écrit un chef-d’oeuvre qui m’a procuré un vrai coup de cœur. – Martine Lévesque, LES MILLE ET UNE PAGES LM

Suite de la revue de presse »