Heureux qui comme Ulysse

Heureux qui comme Ulysse

« On ne part jamais tout seul. Pissenlit emporte quelques livres. Il emporte une pile de blocs-notes. Il emporte des cahiers à croquis. Il emporte des lettres écrites par une femme prénommée Nicole, chaque lettre dans son enveloppe et chaque enveloppe rangée en ordre chronologique dans une boîte. Des lettres qu’il pourrait réciter par cœur, écrites quand ils avaient l’un et l’autre vingt ans et croyaient être les moitiés d’un même destin.»

Heureux qui comme Ulysse déconstruit le mythe du héros légendaire en l’opposant à celui de Pissenlit, héros des temps modernes parti à la conquête de lui-même, de Montréal à Tipeesat, une réserve indienne au fin fond du Manitoba. […] Un roman où se chevauchent deux conceptions du monde: celui des vainqueurs, celui de vaincus, celui des guerriers, celui des pacifistes. Mais rien n’est vraiment blanc ou noir quand une part de soi appartient souvent aux deux univers.

Heureux qui comme Ulysse

103 pages
Version papier
ISBN
978-2-923107-15-8
$ 17,80
€ 12
Version PDF
ISBN
978-2-923107-56-1
$ 14,60
€ 10,25
Version EPUB
ISBN
978-2-923107-57-8
$ 14,60
€ 10,25

Alain Poissant est né à Napierville et a grandi sur une ferme. Au cours des années 1980, il a publié plusieurs romans, notamment Dehors les enfants, Vendredi-Friday et Carnaval, qui ont marqué l’espace littéraire. En 2005, il était lauréat du prix littéraire de Radio-Canada pour son récit: Un ciel bleu rose. Son roman Heureux qui comme Ulysse souligne son retour à la littérature.

Revue de presse

  • Un jeune Québécois quitte Montréal après le 20 mai 1980. Dans une Ford Galaxie 500 qu’il vient de retaper, il entreprend un périple qui le mènera aux États-Unis puis dans les Prairies canadiennes. Que cherche-t-il ? Que trouve-t-il ? Alain Poissant construit paisiblement ce roman de la route; son héros est une version pacifique d’Ulysse dont les aventures sont mises en parallèle avec les siennes. Des belles pages sur l’enfance, l’identité et l’altérité.
    Le club des irrésistibles, vendredi 19 février 2010. Membre de LaSalle

  • Pissenlit à connaître
    Quel nom! Pissenlit. Ses bonheurs sont simples. Longtemps il a été l’objet de la dynamique épistolaire d’une femme prénommée Nicole. Il a conservé toutes ses lettres en ordre chronologique de réception. Pissenlit se cherche. Et son voyage intérieur va même le mener à Tipeesat une réserve indienne du Manitoba. Nous devons ce récit à Alain Poissant. C’est publié chez Sémaphore, une petite maison d’édition québécoise qui a un flair fou pour dégoter des auteurs qui font dans la grande littérature. Cuturehebdo (février 2010)

  • Mêlant de façon adroite le récit et les références à Homère, Heureux qui comme Ulysse révèle, en plus, une écriture précise, vive et un pertinent ton doux-amer. Alain Poissant a livré un passionnant roman de route digne de côtoyer ceux de Jacques Poulin. Martine Côté, Entre les lignes.

  • Un road-story écrit dans une langue alerte et épurée où se mêlent avec un grand réalisme le destin d’un homme parti à la conquête de lui-même et la condition amérindienne. Le discursif et l’analyse l’emportent parfois sur le romanesque, mais juste ce qu’il faut pour inquiéter les consciences. Suzanne Giguère, Le Devoir.