Nathalie Babin-Gagnon

Depuis son enfance à Val-d’Or, en Abitibi, l’imaginaire occupe une grande place dans la vie de Nathalie Babin-Gagnon. C’est par l’écriture qu’elle trouve le meilleur moyen de l’explorer. Elle a signé deux pièces jouées à la radio de Radio-Canada dans le cadre de l’émission Alexis Martin présente… Pour la même antenne, elle a aussi écrit une dizaine de textes de fiction dont elle a fait la lecture à l’émission Fragments. Elle détient un bac en communications de l’UQAM et travaille à la salle des nouvelles de la radio de Radio-Canada depuis 14 ans. Elle est mère de trois enfants.

La vie de quatre personnages et de leur entourage est bouleversée du jour au lendemain par un événement tragique. Sur un fond de guerre ou, simplement, d’agressivité, de jalousie et de violence gratuite, le roman raconte le quotidien de chacun, avant, pendant et après le drame. Un roman intense, sur un des grands enjeux de

Photographe, une femme apprend qu’elle en a pour quelques mois à vivre. « Je veux du temps. Je veux être avec mes enfants le plus longtemps possible » se dit-elle avant de commencer les traitements. J’étais si bien raconte, dans la première partie, la lutte et les espoirs de guérison de la mère, le deuil