Les Éditions Sémaphore

Maison fondée en 2003.

Nous publions des œuvres à caractère social, politique et philosophique.

Une façon de dire autrement la vie, la littérature, la société, le désir et le droit de rêver au changement à travers des romans, des nouvelles ou des essais.

3962, avenue Henri-Julien
Montréal (Québec)
H2W 2K2 Canada

Tél.: (514) 281-1594
info@editionssemaphore.qc.ca


accueil_logos_gouv

Le graffiti du jour de Gilles Hénault

Être radical, c’est voir (outre le tronc et les branches) les racines.

Dernières nouvelles

Suite des nouvelles »

Revue de presse

16 avril 2018

L’engrenage des apparences  – « roman courageux », « poignant », qui nous présente « la face cachée, obscure, de ce monde insensé ». Dominique Blondeau, blogue Ma page littéraire

29 mars 2018

Ludo – « [Un] récit court, mais percutant, écrit en vers libre »
Audrey Martel, libraire, librairie l’Exèdre, La Gazette de la Mauricie (p. 6)

1 mars 2018

Le vertige – « Un livre qui fait réfléchir et qui donne envie de prendre en main sa destinée pour ne pas sombrer dans les regrets… » Alexandra Truchot, blogue Le fil rouge

20 février 2018

« La mondialisation, le multiculturalisme et les guerres de religion font un joyeux cocktail assez explosif. Voici un roman très explicite qui montre comment des êtres humains qui n’aspirent qu’au bonheur en couple peuvent être aspirés par l’agitation politique de ce siècle. […] L’engrenage des apparences comporte des passages dialogués sur la place de la religion, trop de place en fait qui mine la relation entre les êtres. […] C’est un roman très de notre temps qui a presque valeur de documentaire. » Culture Hebdo

13 février 2018

« Le vertige est un roman-paradoxe à propos de ce qui nous attire vers les abîmes de soi, sur ce combat à livrer sur la mort, sur l’ennui de vivre qui nous guette. C’est un voyage intérieur qui nous fait réfléchir sur nos contradictions, sur notre capacité à nous déshumaniser, presque. Où nous mènera donc cette chute ? » Entrevue à l’émission Mission encre noire, tome 22, chapitre 274, sur les ondes de choq.ca, animée par Éric Chouan.

Ludo – « Roman grinçant au style qui oscille entre poésie et prose et, pourquoi pas, le théâtre. Un roman qui nous laisse pantelant, en équilibre entre l’horreur et la compassion. [Patrick Straehl] signe ici son premier roman, court, dense, qui propose un discours d’une sincérité crue, lucide, farouche même. Un texte puissant sur la comédie humaine, sombre, évocateur. » Entrevue à l’émission Mission encre noire, tome 22, chapitre 274, sur les ondes de choq.ca, animée par Éric Chouan, 19 h 30.

Suite de la revue de presse »