Non classé

On m’a fait découvrir un blogue, celui des 3 chèvres. L’une mentionne le livre… (via facebook)

On m’a fait découvrir un blogue, celui des 3 chèvres. L’une mentionne le livre… (via facebook)

On m’a fait découvrir un blogue, celui des 3 chèvres. L’une mentionne le livre de Nathalie Babin-Gagnon, J’étais si bien, comme une de ses 30 choses à faire avant d’avoir 30 ans.

Les 30 choses à faire avant mes 30 ans

Cette année, j’atteindrai la 3e dizaine d’âge. Ce fut un choc d’atteindre le quart de siècle, mais la trentaine, je le prends bien. Ceux qui sont passés par là pourront peut-être en té…

Depuis plusieurs années, Jean-Pierre Trépanier cultivait l’ambitieux projet d’écrire un authentique polar, sans toutefois… (via facebook)

Depuis plusieurs années, Jean-Pierre Trépanier cultivait l’ambitieux projet d’écrire un authentique polar, sans toutefois contribuer aux nombreux clichés du genre. En guise de personnage principal il nous propose donc un policier tout à fait normal, c’est-à-dire sans problème d’alcool, avec un comportement professionnel exemplaire, qui vit en parfaite harmonie avec son épouse et dont les nuits de sommeil comptent un minimum de huit heures…

L’affaire Brenner

Le troisième roman de Jean-Pierre Trépanier, intitulé L’affaire Brenner est publié aux éditions Sémaphore.

Jean-Pierre Trépanier vous fait découvrir un petit futé, l’inspecteur Neuville, dans L’affaire Brenner. Il… (via facebook)

Jean-Pierre Trépanier vous fait découvrir un petit futé, l’inspecteur Neuville, dans L’affaire Brenner. Il… (via facebook)

Jean-Pierre Trépanier vous fait découvrir un petit futé, l’inspecteur Neuville, dans L’affaire Brenner. Il enquête sur une secte pour le moins étrange. Et on admirera deux choses, la qualité de déduction du protagoniste et son créateur qui a un style alerte qui convient très bien à ce qui est exigé pour ce type d’écrit.

CULTURE HEBDO Livres

Article sur Jean-Pierre Trépanier, l’auteur de « L’Affaire Brenner » dans le Journal Vous. C’est signé… (via facebook)

Article sur Jean-Pierre Trépanier, l’auteur de « L’Affaire Brenner » dans le Journal Vous. C’est signé… (via facebook)

Article sur Jean-Pierre Trépanier, l’auteur de « L’Affaire Brenner » dans le Journal Vous. C’est signé Normand Yergeau, et c’est dans les Actualités.

Actualités – Journal Vous

« Actualités » « articles » « Chroniques » « Culture » « plein air » « opinion » « opinions » « sport » « Sports » « Communautaire » « communauté » « nécrologie » « éditorial »

« L’affaire Brenner » de Jean-Pierre Trépanier a été sélectionné par le choix de la rédaction… (via facebook)

« L’affaire Brenner » de Jean-Pierre Trépanier a été sélectionné par le choix de la rédaction… (via facebook)

« L’affaire Brenner » de Jean-Pierre Trépanier a été sélectionné par le choix de la rédaction du Libraire. À lire à la page 44. En librairie le 21 février prochain.

Le libraire – Portail du livre au Québec

Fenêtre internationale sur lindustrie québécoise du livre : articles, entrevues, actualités, chroniques, calendrier, forum…

Excellente critique des nouvelles d’Hélène Ferland par Christine Champagne (via facebook)

Excellente critique des nouvelles d’Hélène Ferland par Christine Champagne (via facebook)

Excellente critique des nouvelles d’Hélène Ferland par Christine Champagne.

Lali » Un premier recueil loin de la légèreté

Hélène Ferland, même si elle n’avait publié que quelques nouvelles en revue avant la parution d’Une nouvelle chasse l’autre, maîtrise le genre. Une trentaine de nouvelles sont donc réunies ici au moyen de deux fils conducteurs, à savoir un élément de la nouvelle précédente qui se retrouve dans celle…

Dans la lenteur de nuits de Katia Lemieux. « Un livre d’une grande maturité par… (via facebook)

Dans la lenteur de nuits de Katia Lemieux.
« Un livre d’une grande maturité par l’écriture, les personnages, la saisie du sujet. Une histoire intrigante et captivante. » Claudine Bertrand.
L’entrevue de Katia Lemieux sera en ondes toute la semaine. À ne pas manquer.

CNV 24/7 La Radio Francophone d’Amérique

II faut aller à l’émission Café rencontre de Claudine Bertrand pour en savoir davantage sur la passion amoureuse et l’érotisme.

Selon Katia Lemieux, écrit Jean-Luc Doumont, le plus difficile à écrire a été les… (via facebook)

Selon Katia Lemieux, écrit Jean-Luc Doumont, le plus difficile à écrire a été les scènes érotiques qui ne devaient pas tomber dans la pornographie.
« La limite entre le voyeurisme et l’érotique était difficile. Il faut que le lecteur puisse faire son propre scénario. L’érotisme est tellement beau, c’est un amour à huis clos », précise-t-elle. « Écrire de l’érotisme, très peu d’auteurs osent, c’est dangereux, car le livre se destine à une seule personne et non à un ensemble de personnes comme au théâtre ».

Les écrits érotiques de Katia Lemieux

Native de Labrecque, Katia Lemieux publie son premier roman Dans la lenteur des nuits, où elle a dû se familiariser avec les écrits…

L’auteure soulève un certain nombre de points délicats dans la société actuelle, dont celui… (via facebook)

L’auteure soulève un certain nombre de points délicats dans la société actuelle, dont celui… (via facebook)

L’auteure soulève un certain nombre de points délicats dans la société actuelle, dont celui du rôle des femmes : au meilleur de leur capacité intellectuelle, les femmes doivent prendre la distance nécessaire pour la maternité, pour aller au parc avec les enfants. Et la maternité infuse tout le texte. L’auteure sait nous faire ressentir avec doigté cette inquiétude qui jaillit au creux du ventre au moment de devenir parent.
Mme Babin-Gagnon aborde avec finesse la « honte » que ressent cette femme, amante et mère de famille, de faire cela aux siens, de se sentir fatiguée, d’être malade.

L’article sur le livre de Nathalie Babin-Gagnon , » J’étais si bien » est la la page 13 du .Journal culturel de l’Abitibi-Témiscamingue

Sans parachute, de David Fennario, parmi la liste des romans à sauver de l’oubli.… (via facebook)

Sans parachute, de David Fennario, parmi la liste des romans à sauver de l’oubli.
Voici ce qu’en dit Dany Lafferrière: Le Cassé (1964) de Jacques Renaud et Sans parachute (1977) de David Fennario. On les a oubliés et on a tort. Style vif. Talent brut. Regard panoramique sur la ville. Zoom sur la douleur individuelle. J’ai senti Montréal avec ces livres plus qu’avec nul autre. Avec une conscience sociale que les jeunes lecteurs aimeraient peut-être.

La liste des romans québécois à sauver de l’oubli | Livres

Le livre sera à notre kiosque au Salon du livre. Venez nous voir. C’est le 417 B.

Richard Dallaire, auteur de « Le Marais, allégorie d’une existence partielle », sera au festival littéraire… (via facebook)

Richard Dallaire, auteur de « Le Marais, allégorie d’une existence partielle », sera au festival littéraire… (via facebook)

Richard Dallaire, auteur de « Le Marais, allégorie d’une existence partielle », sera au festival littéraire Québec en toutes lettres, qui se déroule du 13 au 23 octobre à Québec. Il participera à l’événement Œuvres de chair à l’Hôtel Pur.

Québec en toutes lettres – programmation – Oeuvres de chair

The event titled Oeuvres de chair starts on 22 oct 2011!

« J’écris presque toujours sur des gens qui mènent une vie normale de prime abord… (via facebook)

« J’écris presque toujours sur des gens qui mènent une vie normale de prime abord… (via facebook)

« J’écris presque toujours sur des gens qui mènent une vie normale de prime abord et à qui il arrive quelque chose qui ne s’explique pas, un événement qui n’est pas dans l’ordre des choses. » Nathalie Babin-Gagnon, dans La Presse du 7 oct.

J’étais si bien: entrer dans les détails | Marie-Christine Blais | Livres

Depuis une dizaine d’années, plusieurs journalistes québécois se sont tournés vers la fiction, tels le défunt Gil Courtemanche ou, plus récemment, Daniel…

« J’étais si bien »… un livre choc […] écrit à la première personne qui nous… (via facebook)

« J’étais si bien »… un livre choc […] écrit à la première personne qui nous montre la perception de la maladie dans un contexte déshumanisant et la perspective de devoir quitter les siens. Un superbe texte qu’il faut lire. Ce qui fait la beauté de cette histoire, c’est que la romancière est une excellente conteuse. Culturehebdo, septembre 2011.

CULTURE HEBDO Livres

Les éditions Sémaphore publient peu mais très bien. A la rédaction de Culturehebdo on dit entre nous que cette maison est l’équivalent chez nous du Gallimard de la grande époque, tant les titres sont bien choisis. C’est la maison d’édition conçue pour les amants de la littérature.